Pénurie de M-K en salariat

Ordre des Masseurs-Kinésithérapeutes

Devant les difficultés de recrutement de masseurs-kinésithérapeutes dans les  Etablissements de santé, le Conseil National de l’Ordre a souhaité établir un état de lieux de l’exercice salarié.

Pour exemple, le  bilan social 2014 des hôpitaux indiquait que 69,1% des établissements publics de santé considèrent le métier de masseurs-kinésithérapeute en tension, notion qui induit une difficulté de fonctionnement ou une perte de qualité du service rendu. Une enquête menée en 2011 a  même montré que la durée de vacance de poste était en moyenne de 23 mois.

Une désaffection des masseurs-kinésithérapeutes de l’exercice salarié pourrait induire des situations d’incurie rééducative particulièrement inquiétantes: Une prise en charge kinésithérapique permet en effet de prévenir et de prendre en charge précocement les complications, et d’éviter ainsi des séquelles potentiellement graves à tous les stades de la prise en charge.

Par ailleurs, une littérature scientifique abondante démontre la pertinence médico-économique des soins de kinésithérapie dans les structures d’hospitalisation. Ainsi l’augmentation du nombre de kinésithérapeutes permet de diminuer la durée moyenne de séjour (DMS) des patients (1 2 3).
Un questionnaire a donc été adressé aux Etablissements afin mieux cerner les difficultés de recrutement : nombre de postes vacants, durée de la vacance, dispositifs de recrutement utilisés, mesures prises pour améliorer l’attractivité et la fidélisation (monétaire ou non monétaire)…

Les réponses collectées, une fois compilées et analysées, aideront le Conseil National de l’Ordre à déterminer des axes d’amélioration et  de valorisation de l’exercice salarié des masseurs-kinésithérapeutes pour rendre la profession plus attractive. Nous vous tiendrons au courant des résultats de cette enquête.

Christophe Denoyelle

 

1 Shitama H, Akebi T, Nakamoto Y, Kimura Y, Wada F, Hachisuka K. [Effect of an increase in numbers of physical therapists on dynamic situation of inpatients in an acute hospital]. J UOEH. 2011 Sep 1;33(3):263-8.

2 Tayrose G, Newman D, Slover J, Jaffe F, Hunter T, Bosco J 3rd. Rapid mobilization decreases length-of-stay in joint replacement patients. Bull Hosp Jt Dis (2013). 2013;71(3):222-6.

3 Mungovan SF, Singh P, Gass GC, Smart NA, Hirschhorn AD. Effect of physical activity in the first five days after cardiac surgery. J Rehabil Med. 2017 Jan 19;49(1):71-77. doi: 10.2340/16501977-2165.