Les missions

Dans chaque département, le conseil départemental de l’ordre exerce, sous le contrôle du conseil national, les attributions générales de l’ordre, énumérées à l’article L. 4321-14.

Présent dans chaque département, c’est le représentant de proximité de l’ordre. Il est composé de masseurs-kinésithérapeutes libéraux et salariés élus par les professionnels en exercice dans le département.

Inscriptions, transferts, radiations, étude des contrats, entraide, rien de ce qui fonde l’exercice professionnel ne lui est étranger, sauf bien sûr les relations conventionnelles.

Sa mission essentielle est la gestion du tableau. Mais le conseil intervient aussi au plus près des professionnels, pour des conseils en matière de rédaction de contrat (sur le volet déontologique), pour aider à résoudre les litiges qui peuvent émailler une vie professionnelle, et pour délivrer les autorisations requises.

Annonce dans le journal pour un transfert de cabinet, signalement d’un remplacement, demande d’ouverture d’un cabinet secondaire supplémentaire (tertiaire), apposition d’une seconde plaque, tout cela passe par le conseil.

Chaque professionnel qui voit un changement dans son exercice doit le signaler à son conseil départemental. Les secrétaires administratives connaissent bien les diverses procédures et traitent tous les appels que leur adressent les professionnels inscrits au tableau. Si les questions portent sur des questions complexes, le conseil alors apportera une réponse précise, chaque demande est traitée.

De même, le conseil départemental est en mesure d’assister les kinésithérapeutes au titre de sa mission d’entraide. Maladies graves, accidents, décès, le conseil aide également les familles, que ce soit pour les démarches administratives diverses, mais aussi sur un plan matériel. Confraternité et solidarité prennent ainsi tout leur sens.

Laisser un commentaire